Témoignage d'une trentenaire désabusée

Qu’est ce que tu voudras faire quand tu seras grande ?

C’est fou comme cette question revient sans cesse. Je me souviens lorsque j’étais petite avoir posé cette question à mon père, qui m’a répondu qu’il ne savait toujours pas ce qu’il voulait faire lorsqu’il serait grand. Moi quand j’étais petite, je rêvais d’être chorégraphe, styliste, journaliste et avocate. Dans la vingtaine, je me voyais faire une grande carrière dans la communication et le marketing, vouer ma vie au travail et gagner beaucoup d’argent ! Si vous saviez à quel point la déception a été grande. Oui, j’ai travaillé dans la com’ à gagner des peanuts et à être traité comme de la marde !

girl rupaul work it gurl ru paul

Aujourd’hui à presque 30 ans, alors, qu’il est temps pour moi de changer d’emploi, je me demande encore ce que je voudrais faire lorsque je serai grande ! L’autre jour avec mon amie L. qui a une « belle » place dans une grande compagnie, on a eu cette conversation, sur le fait que notre génération se cherchait un avenir qui a un sens. Alors que nos parents auraient rêver d’intégrer la grande entreprise avec ses 3 semaines de congés, ses REER, son assurance maladie etc. Nous trentenaires désabusés, on est prêt à quitter des conditions d’emploi avantageuses pour avoir un job qui nous prend aux tripes. On veut plus qu’une bon job. On veut une job pour lequel on se sent utile alors que nous avons grandi dans un monde de futilités. On veut une job qui nous stimule, qui nous challenge, qui est en accord avec nos valeurs, une job qui a du sens. L’argent est important mais la qualité de vie l’est encore plus. Est-ce que l’on en demande trop ?!?

trentenaire désabusée

credit photo

Fait-on partie d’une génération qui veut tout et dans les meilleures conditions ?! Est-ce que je devrai me contenter d’un job dans lequel je ne m’épanouie pas et que je devrai m’estimer heureuse d’avoir une job « stable » ?
Bref, internautes, comme chaque personne arrivant dans une nouvelle dizaines, je me cherche ! Après 3 ans, passée dans un job « alimentaire », j’ai l’impression d’avoir régressé, d’avoir perdu mes compétences en com’ et de plus rien valoir ! Alors si je peux te donner un conseil, c’est qu’un job alimentaire, on sera tous amener à en faire un à un moment donné mais surtout ne t’y installes pas trop car il sera difficile ensuite d’en sortir et surtout de trouver des nouvelles compétences à ajouter à ton CV. Puis pour ma part, je vais continuer à réfléchir à ce que je vais faire quand je serai grande…

Si tu connais cette situation et que tu as envie de m’apporter tes conseils, n’hésites surtout pas !

Publicités

Montréal, il faut qu'on parle

Je me souviens très bien avoir déjà prononcé ces mots :
« Plutôt mourir que de vivre sur la rive sud ! » / « Jamais, j’irai m’enterrer en banlieue » 

Quelle idiote ! Aujourd’hui, je suis à l’aube de faire mes cartons direction la banlieue !

Cette réalité a été difficile à encaisser et cela m’a pris du temps avant d’accepter qu’il y a de la vie de l’autre côté des ponts (enfin de je l’espère ;-p ).

 Mais alors pourquoi déménager ?
Je vais être honnête avec vous ce choix se fait 80% par amour et 20% par choix de raison. La vie d’adulte (la trentaine me pend au bout du nez) est faite de concessions et encore plus en couple !
Cela fait 2 ans et demi que Mr G fait des allers-retours Montréal-St Hyacinthe soit 60 kms matin et soir ! Je ne vais pas m’aventurer à vous parler de temps de trajet car c’est indécent rendu à ce point ! Ce n’est plus possible ! Mr G travaillant dans un domaine spécial, il n’est pas facile de changer de travail. Il a eu la chance de trouver une belle entreprise où il a de la considération et où son bien-être est pris en compte et ça c’est précieux.

Si vous habitez Montréal et que vous avez une voiture, vous savez sans doute à quel point il est difficile de circuler sur l’île. D’y entrer et d’en sortir est devenu un vrai casse-tête. Même en fin de semaine.
Petite anecdote : au retour de notre super voyage dans les maritimes (dont je vous parlerai bientôt), nous avons fait grosso-modo 950 kms (c’est quelque chose quand même) ! Dont 1h30 pour les 20 derniers kilomètres , un jeudi soir à 18h WTF ?! Et là j’ai compris ce que Mr G vivait depuis plus de 2 ans…Ils sont là mes 80%.

$$$$

Les 20% restant sont le fait de vouloir avancer dans la vie en devenant propriétaire (tsé investir mes économies quoi !). J’ai dû me faire à l’idée que l’on n’avait pas les moyens de s’offrir un joli cocon dans notre quartier pour l’instant. ♥Villeray♥, tu t’embourgeoises bien trop vite puis tes prix nous dépassent !

Le silence est d’or

Vouloir un peu plus de calme aussi car cher voisin, je sais qu’au fond tu n’y peut rien mais tu ne parles pas, tu hurles et je ne supportes plus ta grosse voix. Rien que de t’entendre parler cela m’hérisse le poil…#sorrynotsorry. J’ai littéralement l’impression que cela fait 3 ans que l’on fait un ménage à 4 voire 6 lorsque celui du dessous est d’humeur joyeuse.

De l’air et de l’espace

Vouloir aussi un peu plus d’espace surtout extérieur, une cour, un petit jardin pour profiter d’être dehors le temps venu. Intérieur aussi mais on se satisfait de peu. On en est au point de se demander de ce qu’on va faire de tout cet espace (chambre d’amis, bureau, gym…une foule de possibilité !)

Je vous avouerai que je ne suis pas sereine à 100% quant à cette décision. Cela va être un grand changement dans MA VIE. Et je dis ma vie non par égocentrisme mais uniquement car c’est pour moi que les changements vont être les plus importants, c’est ma routine qui va être chamboulée au complet. Dans un premier temps, cela va être de prendre le train pour aller à la job, d’avoir une voiture, de voir un peu moins les copines à la sortie du travail, plus de gym (que je fréquente depuis 3 ans) etc. Pfiou…de quoi avoir le tournis.

Parce que Montréal, je t’aime d’un amour inconditionnel même si parfois tu me rends folle par ton trafic, tes travaux et tes foules ! J’aime me balader dans tes rues, j’aime tes cafés, tes restos, tes festivals et tes parcs ! J’aime la liberté de mouvement que tu m’offres. Bref, je suis montréalaise dans l’âme mais j’aime Mr G plus que toi, Montréal. Et tous tes petits cafés et boutiques de quartier n’y changeront rien. Mais ne t’inquiètent pas, je te rendrai visite souvent et promis je garderai mon nom 😉

Edit: Ce post n’a pas absolument pas vocation à lancer un énième débat Montréal versus la Rive Sud ni à émettre de jugement, chacun vit où bon lui semble et pour les raisons qui lui appartiennent. J’avais juste besoin de partager cette tranche de vie.

Comment utiliser le marc de café dans sa salle de bains ?

Le café dans tous ses états

 Saviez-vous que le marc de café avait des dizaines d’utilisation possibles ? Riche en vitamines et antioxidants, il est votre allié beauté dans la salle de bain.  Aujourd’hui, je vous explique comment économiser des centaines de dollars en cosmétiques en réutilisant votre marc de café comme base de soin.

Le marc de café grâce à ses petits grains fins est un très bon exfoliant.

    • Gommage pour le corps : dans un petit bol, à dose égale mélanger le marc de café et votre gel douche habituel appliquer sous la douche.
    • Exfoliant doux pour le visage : mélanger à de l’huile végétale d’amande douce ou de miel puis appliquer en massages circulaires avant de rincer à l’eau claire.

Le miel est un bon hydratant, antiseptique, cicatrisant et anti-irritant (parfait pour les peaux sensibles)

    • Massage anti-peau d’orange : mélanger le marc de café à un filet d’huile d’olive et l’appliquer généreusement massages quotidiens (plus le massage est long plus c’est efficace, si vous êtes courageuse, personnellement je ne le fait qu’une fois par semaine par fainéantise.)

Recette DIY : Lotion Tonique Purifiante

marcdecafe-bathroom

Il est très facile de réaliser des savons exfoliants grâce au marc de café, ajoutez à la recette de base des savons, du marc de café (jugez à l’œil) et les huiles essentielles de votre choix que vous souhaitez. Le résultat, ici.

En soin du visage pour sa qualité de tenseur

    • Masque anti-âge : mélanger un peu de café, à un blanc d’œuf et un peu de miel, poser ce masque sur votre visage et cou durant 10 min et rincer.
    • Soin anti-cernes : mélanger un peu de marc avec du yaourt/fromage blanc, et quelques gouttes de jus de citron, refroidir la préparation quelques heures au frigo, appliquer le masque et laissez reposer 10 à 15 minutes, retirer délicatement.

marcdecafe2

Une belle crinière avec le marc de café

    • Masque pour les brunes : appliquer comme soin entre vos shampoings et après-shampoings, massez délicatement votre cuir chevelu et rincez.

Ces DIYs de cosmétiques maison s’inscrivent parfaitement dans une démarche zéro déchet.

+ d’infos

Quelles sont vos recettes de cosmétiques maison préférées ?

6 conseils pour booster votre moral

Une petite baisse de moral ? Avec l’hiver qui a du mal à céder sa place, une petite déprim saisonnière s’installe, ajouté à cela les tracas du boulot et de la vie quotidienne, il serait très facile de se dire que :  « la vie c’est de la m****  » citation préférée de mon collègue Seb. Celui qui n’a jamais eu ce feeling là me lapide, j’accepte.

En ce moment, j’ai les batteries complètement à plat, un rien m’exaspère, une petite roche me semble une montagne insurmontable, la moindre contrariété devient une catastrophe. Bref, vous l’aurez compris, j’ai les nerfs à fleur de peau, le burn-out au bout du nez. On peut justifier cela par la fatigue #vacancesenurgence, à la météo #nocomment, au stress de la vie d’adulte #cestplate.

Tout le monde connait un coup de mou et c’est ben correct de dire que parfois, non ça ne va pas. Mais c’est tout aussi normal de tout faire pour se sortir de cet état léthargo-dépressif.

Je sais ce petit mal-être n’est que passager, et que quelques trucs et astuces peuvent nous permettre facilement de retrouver le sourire.

 

1# Bougez-vous !

Alors on enfile ses baskets et on sort se défouler à la salle de sport ou dans le parc voisin. Et là, on donne tout ce qu’on a, tant que la colère ou l’énervement est là, on continue de courir, de faire des squats/abdos, whatever ! on s’épuise, jusqu’à avoir libérer assez d’endorphine pour être en paix avec nous même. Sur le chemin du retour, on se félicite pour l’effort et on se dit que demain est un autre jour. Trouver de l’inspiration »sportive » sur les réseaux sociaux, ici !

2# Soyez égoïste

Quand le moral n’y est pas, il est nécessaire de se recentrer sur soi-même, d’être un peu égoïste, n’ayons pas peur des mots et de penser à soi. Donc si vous en ressentez le besoin, décliner les invitations, et prenez ce temps pour vous. Car soyons honnête un instant, si vous ne pensez pas à vous qui le fera.

soyez egoiste

3# Detox Digital

TV, Téléphone, Tablette, PC, Pub, likes, poke, share, tweet, retweet, favoris, pin, re-pin, commentaires, post, c’est ETOURDISSANT. Et si on prenait une pause et que l’on revenait aux basiques. Manger, dormir, se promener, lire (pas de kindle please), s’amuser, tout simplement vivre en faite ! Votre moral vous remerciera.

detox digital

4# Bien se nourrir

Nous sommes ce que nous mangeons. En période de déprim, on fait le plein de vitamines en mangeant des fruits et des légumes : smoothie, avocat, noix en tous genres. On choisit les bons aliments et les bons gras qui vont faire du bien à notre corps et à notre moral. On garde les burgers et poutines pour plus tard.

healthy food

5# Soyez Fière

Pourquoi a-t-on tant de dificultés à être fière de nous ? Il est important pour notre moral de mettre en avant nos fiertés. Alors on fait une liste de ce dont on est fière, de choses positives que nous avons fait ou que nous voulons accomplir et lorsque le moral est au plus bas, on relit cette liste et on se dit a quel point on est une fille (ou un gars 😉 ) génial(e) !

6# Soyez Manuel

Utilisez ses 10 doigts est très valorisant pour l’estime de soi. Le fait de se concentrer sur une tâche créative permet de se changer les idées et met du baume au cœur. C’est toujours agréable de travailler de ses mains. Alors on se met au DIY, au coloriage thérapeutique, à la cuisine, au bricolage…Ce qui vous attire le plus et on  laisse libre cours à sa créativité.

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour retrouver le sourire ?

Petit guide de l'aromathérapie

L’aromathérapie ou comment se soigner grâce aux huiles essentielles.

huile essentielle guide

Saviez-vous que les huiles essentielles peuvent vous permettre de soigner vos petits bobos du quotidien ? Voici un petit guide d’utilisation des huiles essentielles de base à avoir dans chez vous.

Huile essentielle de Lavande vraie

La lavande vraie a comme propriété :

  • Antispasmodique (limite les spasmes musculaires)
  • Régénératrice et cicatrisante cutanée (idéales pour la cicatrisation des petits boutons)
  • Apaisante du système nerveux (coup de stress !)
  • Anti-douleur et décontractante musculaire (parfait après une séance de sport intense)
  • Anti-inflammatoire

 

huile essentielle aromatherapieComment l’utiliser ?

Petits bobos :

Mélanger un peu d’huile végétale (huile de coco, avocat, amande douce, abricot etc.) avec quelques gouttes d’huiles essentielles de lavande vraie.

Ce petit combo soignera vos petites brûlures (sans plaie ouverte), vos coups de soleil et vos problèmes de peau comme l’eczéma et même des règles douloureuse (en massant le bas-ventre).

Bien-être :

L’huile essentielles de Lavande est reconnue pour ses bienfaits sur le sommeil et pour la gestion du stress (énervement, émotivité, angoisse etc..) : 1 à 2 gouttes sur un mouchoir et/ou l’oreiller et on respire…

Huile essentielle menthe poivrée

La menthe poivrée a comme propriété :

  • Tonique et stimulant digestif et nerveux
  • Anesthésique et antalgique, calme aussi les démangeaisons.
  • Rafraichissant
  • Décongestionant nasal
  • Bactéricide et fongicide

huiles essentiellesComment l’utiliser ?

Petits bobos :

Nez bouché et voies respiratoires congestionnées

Vous massez la poitrine avec de l’huile végétale et quelques gouttes d’huiles essentielles. Vous pouvez aussi verser 3 ou 4 gouttes dans un grand bol d’eau très chaude, mettre votre tête au dessus avec une serviette et inhaler.

Maux de tête

Masser le front et les tempes avec un mélange d’huile végétale (ou crème de jour) et quelques gouttes de menthe poivrée . Répéter toutes les 15 ou 30 minutes, au besoin. Eviter un contact trop proche de vos yeux.

J’ai des vilaines migraines de façon récurrente, le tylenol ne suffit plus à m’apaiser, l’huile essentielle de menthe poivrée me permet vraiment de soulager cette douleur et de passer au travers de ce moment très pénible.

Huile essentielle d’arbre à thé

l’Arbre à thé a comme priorité :

  • Stimulante immunitaire
  • Anti-infectieuse
  • Stimulante et tonique
  • Equilibrante nerveuse
  • Tonifiante

huile essentielle aromatherapieComment l’utiliser ?

Petits bobos :

Piqûre d’insecte : en application cutanée diluée avec une huile végétale, ou une trace directement sur la piqûre

Troubles cutanés : acné, eczéma suintant, démangeaisons, etc. : en application cutanée diluée avec une huile végétale.

Bien-être et beauté :

Le stress (angoisse, anxiété, nervosité), 1 à 2 gouttes sur un mouchoir, dans un bain de vapeurs 5 gouttes dans votre savon.

Fatigue : mélanger une huile végétale avec quelques gouttes d’huiles essentielles et massez le long de la colonne vertébrale ou quelques gouttes sur un mouchoir et respirez.

Peaux grasses : en application cutanée diluée avec une crème de jour ou dans votre masque hebdomadaire.

Voir aussi un DIY de lotion tonique pour le visage 

 

A Montréal, il est possible de trouver des huiles essentielles en pharmacie et dans toutes les boutiques de produits naturels (comme Jean Coutu, Coop Coco, Rachelle Béry, Noblessence etc.) Assurez-vous qu’elles soient pures et biologiques.

 

 

Disclaimer : Certaines huiles ne sont pas conseillées aux femmes enceintes et aux enfants, avant de les utiliser. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien.

Savon maison Verveine, Citron et Miel

Savon aux odeurs de mon enfance

Il y a des odeurs comme cela qui vous rappellent votre enfance, pour ma part c’est la verveine, je ne sais pas pourquoi mais l’odeur me transporte directement dans le jardin de mes grands parents. Alors quand je me suis lancée dans le zéro déchet, j’étais emballée à l’idée de pouvoir réaliser  des produits de soin comme un savon aux odeurs de mon enfance.

Si vous êtes à la recherche de recettes soins/cosmétiques naturelles, le blog des Trappeuses est un mine d’or. C’est sur ce blog que j’ai trouvé la base de mon DIY de savon au beurre de Karité : verveine, citron et miel.

Vous aurez besoin de :
– Glycérine au beurre de Karité (je trouve le mienne chez Coop Coco♥)

– Des huiles essentielles de Verveine et Citron

– De l’essence aromatique de Miel

– Moules à muffin en silicone

Recette :
– Faire fondre la glycérine au bain marie

– Ajoutez 30 à 40 gouttes d’huile essentielle de Verveine et 15 à 20 gouttes d’HE de Citron, mélangez.

– Ajoutez 10 gouttes d’essence aromatique de Miel

Si l’odeur vos convient, parfait, sinon ajoutez des gouttes de verveine ou citron, faites au nez !

– Versez le contenu dans des moules en silicone et laissez refroidir

Et voilà, il n’y a pas plus simple.

Vous pouvez bien évidemment varier les odeurs en fonction des huiles essentielles que vous avez à la maison, vous pouvez aussi y ajouter des fleurs séchées, du colorant etc… Mon prochain test, sera de confectionner un savon exfoliant avec un ingrédient mystère, à découvrir bientôt, je vous laisse la dessus et vous souhaite un bon DIY !

Perdre du poids en mangeant sainement

maigrir

Crédit photo

Bien manger pour une perte de poids durable

Que l’on ait 5kgs à perdre ou 50, le chemin de la perte de poids peut sembler insurmontable, alors qu’une alimentation saine et un contrôle des portions permet une perte de poids durable.

Mais qu’est-ce qu’une alimentation saine ?

En théorie, une alimentation saine est une alimentation variée et équilibrée. Il faut bien comprendre qu’il n’y a pas de bons ou de mauvais aliments comme il n’y a pas de bons ou de mauvais régimes. (effectivement ils sont tous mauvais, régimes = privation = absurdité !)

C’est la que ça se complique : qu’est-ce qu’une quantité raisonnable ?

Une quantité raisonnable est personnelle à chacun en fonction de votre état de santé, de votre activité physique et de la raison pour laquelle vous décidez d’améliorer votre alimentation.

Dans cet article, je ne peux parler que de ce que j’ai expérimenté, à savoir la perte de poids (d’ailleurs, si vous voulez en savoir plus ce sujet, j’ai écris un article sur le blog Me Myself and Montreal avec lequel je collabore).

Si vous êtes aussi dans cette démarche de perte de poids, vous devez absolument connaître vos besoins nutritionnels afin de pouvoir évaluer les quantités que vous devez manger au quotidien. Pour cela, les applis tels que MyfitnessPal (gratuite) ou ProTracker (5$) sont très bien . Pour ma part, j’ai utilisé Weight Watchers, j’en parle ici !

Revenons-en à notre assiette, j’aime utiliser mes mains pour évaluer mes portions. Je vous explique :

perdre du poidsMa portion de protéines = pomme de ma main

Mes glucides = mon poing fermé

Mes légumes = mes deux mains réunies.

C’est une information issue du programme Weight Watchers et je trouve qu’elle est assez juste.

Mes repas se composent principalement de 80 à 100 gr de féculents, 80 à 100 gr de protéines, légumes autant que j’en ai envie. Crédit photo

Cette méthode permet de contrôler ses portions et nous rappelle qu’une assiette équilibrée comporte 3 groupes alimentaires. Et j’aimerai insister la dessus.

Longtemps, on nous a fait croire que pour perte du poids, il fallait manger des brocolis vapeur sans goût et sans saveur. Sauf qu’il n’y a rien de pire que de priver le corps de quelque chose qu’il aime, c’est mauvais pour votre santé physique et pour votre santé moral (en gros votre cerveau va capoter).

Alors que se faire plaisir avec des pâtes, du pain ou même du chocolat c’est normal, le tout c’est de savoir le doser et l’intégrer dans son équilibre alimentaire.

On parle d’équilibre alimentaire dans un repas mais aussi dans une journée. Essayer autant que possible les jours où vous avez un repas un peu moins sain (j’entend par là un resto, un souper chez des amis un fast-food bref..), de compléter votre journée, avec un repas plus léger. Puis si vous voulez accélérer votre perte, limitez les repas “cheatmeal” à un par semaine.

Ne considérez pas ça comme une récompense, car cette notion de récompense se termine souvent par des excès de nourriture non justifiés. Si vous sentez le besoin de vous gâtez d’une belle semaine nutrition et sport : faites du magasinage, offrez-vous un soin. Bref, faîtes-vous un plaisir qui ne se mange pas ! ;-).

Mes derniers conseils pour manger sainement et perdre du poids :

  • Limiter les plats préparés et aliments transformés (pleins de gras inutiles la dedans, beurk ! )
  • Limiter le sucre blanc : optez pour des alternatives comme le miel ou le sirop érable, sirop agave etc… (Tellement meilleur au goût)
  • Limiter le pain blanc, plus le pain est brun meilleur il est pour votre santé.
  • Mangez un souper plus léger que votre lunch et un lunch plus léger que votre déjeuner (citation happyfitmessmtl)

Je sais que ces quelques principes peuvent faire peur au début mais c’est vraiment très facile à mettre en place, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaires, ça me fera plaisir d’y répondre !

*Disclaimer : Je ne suis pas nutritionniste, ni diététicienne, ni médecin, je suis une fille de -30 ans qui a perdu 34 kgs en 14 mois en mangeant sainement, en contrôlant ses portions et en faisant du sport. N’hésitez pas à consulter un spécialiste si besoin. 

Crédit  photo « Une »